JULIE CONTE - Cinematographer


Porte d’Aubervilliers - un film expérimental de Valérie Jouve
Production Le Fresnoy/ Collectif MU avec le soutien du Cnap Image-Mouvement
20 min- 2020



Danseuse : Mathilde Lapostolle
Texte et voix : Caroline sagot Duvaunaux
Image : Julie Conte - Valerie Jouve
Son : Philippe Guitton, Ludovine pelé, Saoussen tatah
Montage :  Valérie Jouve
Création sonore et mixage: Fred Bielle

Technique argentique tournage laboratoire : Cyprien Poyet
Etalonnage : Baptiste Evrard
Pelliculle, developpement, scan : color by Dejonghe



Synopsis


Le monde urbain est un des thèmes centraux de l'œuvre de la photographe et cinéaste Valérie Jouve. Dans le cadre de sa résidence à La Station - Gare des Mines, elle imagine ce territoire en mutation comme le passage vers un nouveau monde, vers des lieux où la mémoire revient à travers l’herbe et les plantes qui demeurent.
Invitée initialement dans le cadre de Méta, programme de résidences artistiques lancé par le Collectif MU à l’occasion du projet de la Station - Gare des Mines, la photographe, vidéaste et réalisatrice Valérie Jouve propose une traversée d’un territoire en mutation imaginée comme un passage à un nouveau monde, à des lieux où la mémoire revient à travers les herbes et les plantes qui demeurent. Au travers des circonvolutions d’une danseuse arpentant l’espace urbain, Valérie Jouve introduit, en l'orientant et l’aiguisant, notre regard aux lieux et aux gestes. Guidé par les pas d’une danseuse et par la voix d’une Caroline Sagot Duvauroux, terrains vagues, façades d’architecture nouvelles, rez-de-chaussées vacants se succèdent


Porte d’Aubervilliers de Valérie Jouve est présenté par Le Fresnoy et le Collectif MU en co-production avec Coproducciones (Barcelone) avec le soutien du Centre National des Arts Plastiques. La résidence de Valérie Jouve à la Station - Gare des Mines a été soutenue par le Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis et le CNC-Dicréam.